Un petit tour aux Açores en croisière en mer avec la compagnie Ponant que nous avons découvert après avoir fait des croisières fluviales auparavant

C’est donc ma première croisière en pleine mer, je ne la connaissais que depuis la plage, à part une traversée en ferry du Havre à Cork en Irlande en 1983

Voici le carnet de route de cette magnifique et somptueuse croisière :

Du 25 avril au 4 mai 2014 à bord du Boréal, cie du Ponant

San Miguele Island:  18h30: 6 courts 1 continu, évacuation navire, loc 37 44 30 n 025 39 67 w

Ponta Delgada Açores départ á 1915 h.

Notre croisière commence avec le yacht boreal de la compagnie du Ponant le samedi 26 avril 2014

Ce 25 avril  lever a 3 30 h le matin et on quitte Kraainem pour l aéroport a 4 h

Après piority pass décollage 6 30 h pour Lisbonne

Ensuite A 310 CS-TGV et 2h 15 de de vol avec S4 211

Un peu de bus et visite de la ville, en passant à travers un magnifique jardin couvert d’araucarias et autres plantes intéressantes et diversifiées.

Découverte de la ville, de ses places et maisons anciennes avec fenêtres et meneaux en pierre de lave: Tout cela sous un soleil splendide .

Nous rejoignons enfin notre navire a 18 h locale qui est d’autre que le fameux Boréal de la compagnie du Ponant qui revient d’une croisière en Antartique.

Accueil très sympa après une attente au port .

Repas succulent soupe Crecy , petongue, bar et glace vacherin etdelicieux vin blanc bordeaux 2012

Nuit géniale et excursion, le lendemain tour de l’île San Miguele CCW sens inverse aiguilles montre

Bus long de la côte et arrêt a Furnas lac et fumeroles cuisson repas

On déjeune et ensuite visite jardins super a Terra Nostra, à Furnas, où sont regroupés plus de trois mille plantes

Visite plantation thé de Cha Gorreana  avec une vue magnifique vers la mer

Retour repas bouillon boeuf salade dorade et fromage et bon bordeau blanc

Le lendemain arrivee a l’île de Pico:  Elle doit son nom au volcan qui la domine s’élevant à 2 351 mètres.

Arrivés au large du village de Magdaleina , les conditions meteo sont tels que notre commandant Patrick Marcheseau decide de ne pas utiliser les chaloupes  pour nous débarquer,  donc pas de visite de l’île : Le brouillard et la forte houle y sont la cause.

Donc cap sur l’île de Faial et nous acostons au port de Horta

Excursion sous le brouillard total le bus nous mène a la caldeira, brouillard complet.

Pendant ce temps, comme il est de coutume, les marins du navire laissent une magnifique peinture sur le mur du port afin que la traverse se déroule sans encombre, ce qui fut le cas .

 Ensuite nous continuons le tour de l île ccw, vue impressionnante de la lave de l’ éruption de 1958 et qui a recouvert plusieurs maisons sitiuées sur la côte nord.

Quand à la cendre, elle est tellement lourde que plus de 20 cm d’épaisseur a fait crouler les toits des maisons.

Arrêt en bord de mer ou un second volcan est sorti de la mer et a donc agrandi l île de 2km carré. Vue assez sinistre et brouillard qui descend jusqu’à la côte.

Retour sous le brouillard avec arrêt en chemin du retour à Horta, puis après être passés devant le café des sports celebre et connu par tous les marins.

Bon repas du soir soupe choux mousse avec moules puis fletan puis deux boules de glace vanille et vin blanc du langue d oc…

Départ du bateau à 23 30 h vers l île de Terceira

Ce lundi matin vu les conditions meteo on accoste á Praia da Vitoria  au lieu de Angra do Heroismo pour les memes raisons évoquées précédemment.

Excursion toute la journée sur l ile de Tercera, connue pour ses taureaux. Nous avons eu lebus 5 pour l excursion autour de l ile et sommes d abord partis visiter la presqu’ ile brazil Angra do Heroismo où, du sommet,  nous avons rien vu du paysage à cause du brouillard.

Ensuite promenade en ville où les maisons sont superbes et aussi la seule cathédrale de tout l’archipel.

Déjeûner dans la foulée avec repas typique a base de viande locale cuite pdt 8 heures et limonade orange

Ensuite, nous nous dirigeons vers le nord de l ile aux environs de Biscoitos pour aller voir des piscines natuelles crées dans la lave et enfin sommes montés pour aller se promener à l’ intérieur d un cratère, c était impressionnant.

Bien sûr retour une heure plus tard que prévu donc la conférence prevue a été remise

Ma fatigue m’a quand même permis de déguster les bons mets du diner de gala du commandant petite soute au mois délicieuse servi dans une petite tasse, suivi d’une petite salade de crabe accompagné d’une délicieuse

sauce suivi de gambas et petit pates riz et d’un tendre morceau de neuf délicieux etenfin dessert au gâteau chocolat que j’en ai pas goûté car retour en cabine vu la fatigue dû au mal de mer

Le mardi nous arrivons a l ile santa Maria et lá de nouveau, la houle de la mer nous empêche de débarquer en toute sécurité donc nous restons au bateau et faisons le tour de l ile après avoir suivi une conférence très intéressante sur le Portugal et les épices par Pierre Kohler

Après le repas de midi sur le bateau, je suis réveillé au milieu de ma sieste par des dauphins en vue qui sautent a l avant du bareau

Le temps est beau et l océan est bleu

Au menu du soir potage aux courgettes ensuite riz de veau ensuite mostelle bene brochette d agneau et poire avec mousse ou jusou sirop de citron a l intérieur.

Ce mercredi 30 avril, journée en mer, et donc on commence avec une conférence dite par Pierre Koeler sur les pirates ou on y évoque tous les pirates, flibustiers, l es derniers sont d’origine hollandaise pillaient les villes, corsaires qui laissaient vingt pourcent du butin a leur roi et les barbaresques, sur la méditerranée originaire ottomans.

Enfin les pirates d aujourd’ hui essentiellement les somaliens qui ont entre autres capturés le fameux ponant en 2008 et son commandant qui n est autre que Patrick Marchesaut notre cdt du Boréal photo á l’ appui…

http://www.expressvoyage.ca/reportages.php?sequence_no=40412

La conférence sur Charles de Habsbourg dite par Yves van der Cruyssen suit et nous laisse tous émus par le sujet abordé

Le père Jean d’Hooghe de Waterloo a eu une grosse émotion après avoir appris la chute de sa soeur . Ses 84 ans ne l’ empêchent pas de raconter de bonnes blagues  à  tout le monde et fait rire tous les gens du bateau.

Nous nous sommes liés d amitié et il vient de nous proposer ici á mi chemin entre Açores et Madère de nous dire une messe pour nos 25 ans de mariage j’ai pris cela pour un honneur et donc nous acceptons immédiatement la proposition ça s’est passe sur le pont arrière pendant le repas de midi constitue d un buffet italien sous un soleil magnifique.

Ensuite revisite du poste de pilotage avec le père Jean d’Hooghe :

Ce dernier est retraité et profite donc des jolies croisières il nous a proposé  de dire une messe a l’occasion de nos 25 ans de mariage alors que nous étions au buffet a midi sur le pont 6 a l île de Faial.

Le soir avons eu potage Parmentier suivi d une assortiment de crevettes puis pave de saumont et glace.

Le matin du premier mai le bateau accoste a Funchal . Le temps est ensoleillé. Et de suite un car nous conduit à  Monte ou nous retrouvons la statue ainsi que le tombeau de Charles premier empereur d autriche aussi charles quatre de Hongrie toujours a la même place .

De là nous sommes allés a pied pour rejoindre le télécabine qui nous amène au bus et ce dernier nous dépose au jardin botanique comme prévu

Plus de 2000 plantes différentes garnissent ce jardin que nous visitons avec la guide en français et sous un soleil magnifique

Le bus nous a enfin mené en ville au milieu des tapis de fleus préparé par les habitants pour le défilé floral duwe du premier mai

Visite et dégustation du vin de Madère avant de rejoindre le bateau afin de profiter du buffet américain proposé de midi á quatorze heures pour ensuite jouir du soleil de l après- midi cool sur le pont avant avec vue sur une regate de petits ponants á une voile devant la ville de Funchal.

Repas du soir au buffet du pont six avec pâtes au pesto

Hier matin, le 2 mai, Astrid a 20 ans et on lui souhaite par gsm, départ a 9 h pour le tour de l ile  de Porto Santo, cette île est assez desolée malgré les magnifiques paysages que l’on y découvre

La vue depuis le petit promontoire au flanc de l ancien volcan donne sur une plage étendue, cette île mesure 11 x 2 km on se dirige ensuite vers le centre de la capitale, petite bourgade au bord de la mer ou on y trouve une pompe a essence, et une petite place ou se trouve la municipalité et l’église ainsi que la maison de Christophe Colomb transformé en petit musée

Ensuite arrêt  á le plage formé  d’anciennes roches volcaniques puis retour vers le côté nord de l’île  ou l’on a eu l occasion de déguster le vin local provenant de petites parcelles entourées de pierre volcanique situées sur les plages ou le long de l aéroport qui traverse l île de part en part.

Nous continuons la route nord en traversant des reliefs arides et perdus pour terminer par un point de vue panoramique sur toute la baie sud de l île.

Le départ de l ile est devenu assez secouant et le repas du soir potage petite tasse consommé vert très bon et tartare poisson légumes avec sauce rose  ravioles avec foie gras et puis allonge de veau délicieux mais dur et dessert petit gâteau blanc avec tranche d ananas très fin et frit.

C’était le diner de gala au revoir du commandant.

Le samedi journée en mer avec conférence d Yves sur l’achat de l’île de Manhattan suivi des instructions de débarquement du lendemain matin á 7 h et après midi sieste puis préparation des valises.

La traversée vers Lisbonne a débuté sur une mer agitée, avec quelques beaux embrus à l’avant du navire.

Un mal de mer difficile mais supportable ne m’empêche pas d’assister au dernier repas tranquille face à Béné et animé d’un groupe de serveurs philippins bien sympa que je ne me suis pas empêché de leur souhaiter bonne continuation et bonne chance pour la suite de leur carrier de serveur, plongeurs etc qu’ils font avec gout (c’est le cas de le dire !)

Après une bonne nuit, nous assistons à l’entrée dans la rade de Lisbonne avec le soleil levant sur un pilier du pont du 25 avril, et dès au-delà, arrive au port de Lisbonne où tout le monde descend.

“Retour devant nos frigos vides..” dira le commandant, qui serre la main une dernière fois à chaque passage lors de la sortie du navire.

Notre Marilène, guide de la Libre nous reprend en main et nous embarque dans un car afin de faire une brève visite de la ville avec arrêt près des monuments célèbres tells que la tour de Belem, l’hôtel de ville et la place principale, ensuite retour à l’aeroport où nous rejoignons Béné et moi le lounge tranquille pour yretrouver une connexion wi-fi que nous n’avons plus eu depuis environ 10 jours.

Les adieux brefs à l’abbé, à Yves v der Cr. Marilene, et a tous les autres passagers avec qui on a eu l’occasion de papoter nous amènent chez nous et donc aussi à la fin de ce blog.

Jean-Pierre, 4 mai 2014