Un magnifique fou brun quelque part océan indien

Vendredi 19 mars 1993
nous sommes partis la veille au soir par le vol AF462 après avoir papoté avec Caroline de Saint Leger au terminal un de CDG et, (car on s’était trompé) nous retournons au terminal 2A (à côté de Sabena 2B) pour décoller à 20h30 le 18 mars 1993
très bon vol de nuit–comme le comme le Quantas le B747 F-GCBA : sa route : Paris Genève Florence, crête, l’Égypte, longé la mer Rouge, Éthiopie, Somalie, Seychelles, sommes arrivées à 9h15 locales,GMT4, donc trois heures de décalage.
À la sortie de l’avion il fait 28° à l’ombre, du coup j’oublie mon plus dans l’avion et je vais le rechercher.
Dès la sortie de la douane : réservation pour un vol pour l’île de pralin.
En attendant, bagages à la consigne est taxi jusqu’à Victoria (île de mahé)
première visite : la poste ! Achat d’une carte téléphone et réservation pour cinq nuits au pralin beach hotel après avoir essayé la côte d’or qui est complet.
Ensuite découverte du musée animaux de mer etc., puis promenade et visite et première limonade au jardin botanique de Victoria.
Super au milieu de cette forêt luxuriante, on n’y aperçoit les premières « roussette » ou chauve-souris géante.
De retour à la rue de la dépendance : taxi vers l’aéroport puis avion (twin otter 300)
, arrivés à pralin, taxi direct hôtel.
aaaah,qu’il est bon de retrouver une piscine au milieu de cette chaleur étouffante ! ( panne de courant)
ensuite, super dînait avec crêpes aux crevettes, suivi de poissons et d’éclairs au chocolat.
Vivre un bon dodo !(Les habits de béné sentent fort).
Samedi 20
Super nuit car nous étions fatigués.
Le programme est indéterminé : réservation téléphonique à l’île de la digue puis location de tuba puis journée du mardi pour visiter des îles Cousin, Saint-Pierre et curieuses. Puis promenade tranquille à la plage :
la mer est superbe : c’est l’océan indien. Il pleut quand on se trouve au bout, à droite, le long de la plage.
De beaux cailloux géants dépassent hors de l’eau. Nous retournons par la route. Arrêt limonade, on entre dans notre chambre et dès que la pluie s’arrête nous nageons vers l’île chauve-souris qui est à 300 m plus loin, mais un gros poisson qui saute nous fait faire demi-tour.
Avec appareil de photo, promenade vers l’hôtel la réserve puis arrêt à la plage ou un chien pratique la chasse au crabe, puis apéritif piscine (13 roupilles non! 40 roupies) puis nous nous changeons et goûtons un buffet créole toujours à l’hôtel.
Dimanche 21 mars 1993
location auto suzuki-jeep samouraï, coffre-fort à l’hôtel ;je prends une carte visa qui sera la bancontact , zut, trompé! tour de l’île par la Grande anse, bord de mer, aéroport, bout de Lille et retour, limonade, puis vallée de mai, promenade à pied : verdure superbe puis achat (ratés) au souvenir de vallée de mai.
Retour et promenade à l’anselazio, vraiment super ! Et retour à la piscine du praslin
beach hotel.
Lundi 22 mars :
snorkel,tour de l’île chauve-souris :peau brûlée par le soleil, location vélo vert l’anse
Sainte-Anne puis piscine banque puis retour vélo et arrêt à une petite anse puis
piscine.
Puis dîner au « laurier restaurant » avec bourgeois frit délicieux (aventure… avec
pomme).
Mardi 23 mars 1993
pas d’îles cousin car les coups de soleil aux épaules font mal, alors c’est tranquille :
carte postale, puis petite promenade à la plage puis tranquille puis limonade puis dînait
à l’hôtel (la tournée : réservation avion retour mahé et logement au northon hotel à
mahé où il reste des places.
Mercredi 24 mars
départ de la plage en bateau de deux moteurs yamaha v6 150 ch pour la digue .
arrivaient 30 minutes plus tard on découvre le taxi boeuf jusqu’à notre nouvelle
destination.
La digue lodge Nous accueille avec l’apéritif maison succulent.
La chambre numéro 50 se trouve derrière la piscine : grande chambre avec deux
mezzanines dans bungalow avec toi descendant jusqu’en bas : super !
Découverte de la piscine : ensuite nous ratons le tour de l’île après-midi. Nous faisons
alors la superbe promenade fantastique au milieu des granits géants connus de l’anses
d’argent avec vidéo et appareil photo sans abus, c’est dangereux pour les averses de
pluie.
De retour à la piscine plus apéritif-pina colada (retrouvé, ouf ) puis grand barbecue puis
dodo.
Jeudi 25 mars
mon dodo a été moyen.
Après un bon petit-déjeuner nous nous laissons tenter par un tour en bateau « glacé »
(malheureusement on ne verra jamais le fond) jusqu’à L’île grande soeur.
Pendant le voyage agréable il y a du vent, on aperçoit des poissons volants.
Cette île possède deux plages, des bâtiments en tôle qui semblent abandonnés.
bain et snorkel en T-shirt
, puis barbecue avec bière et limonade puis relaxe puis retour en passant à l’île coco,
Lille «F… » puis j’attrape le mal de mer je suis malade et paralysé jusqu’au retour à la
digue environ une demi-heure pour me remettre et retour à pied avec bene et tous les
bagages relaxe ! Enfin apéritif restaurant dans le sable et dodo.
Vendredi 26 mars
le matin, promenade vers l’anse dernière : beau temps, et l’après-midi retour à mahé en
hélicoptère, un problème avec l’ouverture de la porte oblige ce dernier à faire demi-tour
et se poser sur notre aire de départ.
30 minutes plus tard nous repartons dans de bonnes conditions le vol était magnifique et
les coraux supers la couleur de l’eau d’un bleu extraordinaire.
Aéroport, puis taxi vers le northolme hotel, beau temps.
Samedi 27 mars
location suzuki et tour de l’île de mahé ; dîner à midi au resto Marie-Galante et continuer
promenade et plage.
Dimanche 28 mars 1993
promenade, tour de Lille dînait à la perle noire, plage au northolme hotel, puis retour
vers l’aéroport : nos billets GP sont refusés chez Air France, nous utiliseront alors les
GP British dans deux jours.
Retour vers l’auto et réservation chambre au Reef hôtel situé non loin de l’aéroport de
Victoria
lundi 29 mars 1993
promenade tour de Lille, déjeuner au Louis XVII puis photos et vidéos oiseau v vu la
veille ainsi que des crabes.
Le soir dînait à l’aéroport et après de longs moments d’attente avant l’embarquement à
la dernière minute,Hourrah ! Nos billets sont acceptés chez British to London !.
Mardi 30 mars 1993
London Gatwick : une matinée ensoleillée de printemps : Speedlink to Heatrow et
Sabena to Brussels airport : voilà superbe voyage qui s’est bien terminé !